MENU

Organiser son mariage en automne ou en hiver

En ces temps particuliers, il me parait nécessaire, en tant que prestataire, d’aborder certaines réalités de terrain pour donner quelques conseils aux futurs mariés. Aujourd’hui, j’ai envie tout particulièrement de vous parler de mariage en automne et en hiver.

Le confinement que nous vivons actuellement remet en questions beaucoup de choses à tous les niveaux. De par mon activité de photographe de mariage, je suis face à une situation particulière : le report voir l’annulation des mariages estivaux 2020. Evidemment, je ne remets absolument pas en question ces choix qui sont plus que prudents et nécessaires pour se protéger et protéger les siens. Je ne peux que compatir avec mes clients qui sont dans cette situation. Ceux qui ne peuvent tout simplement pas s’unir en raison du confinement. Qui ne peuvent envisager de se marier si cela implique d’exposer des personnes fragiles de leur entourage. Ceux qui ont leurs proches qui vivent à l’étranger et qui ne pourront s’unir sans eux. Toutes ces raisons sont légitimes, il n’y a rien à discuter là dessus.

Par contre, je voudrai ouvrir quelques pistes de réflexions. Je constate que beaucoup de mariés 2020 cherchent à reporter sur la saison estivale 2021. En même temps, le confinement fait que les futurs mariés 2021 ont le temps d’organiser leurs mariages sur cette même saison estivale.

Cela amène à un constat simple. Même si tous les prestataires seront ravis de mettre les bouchées double, il arrivera un moment où il n’y aura malheureusement pas de place pour tout le monde. Le mariage a toujours été quelque chose de très saisonnier, mais je crois, par les temps qui courent, que c’est un principe à remettre en question.

Quelques idées reçues sur les mariages printaniers et estivaux

L’argument principal pour justifier un mariage au printemps ou en été est souvent la météo. Une chose est sure au Pays Basque : saison ou pas, tout est possible. J’ai eu de la neige un matin, et 20 degrés le lendemain. Passé le 1er mai en doudoune, et me baigner un 1er novembre.

La photo ci-dessus a été prise le 1er juin 2018 à Biarritz. 5 minutes après, des abats de grêle se sont abattus sur les mariés et moi-même. Dans ce reportage, vous verrez les mariés dansants comme des fous sous la pluie sur la terrasse d’Au Milieu des Fougères à Sare !
Même endroit….. le 5 octobre 2019. Un ciel si bleu qu’on se croirait…. en été !


En réalité, ce constat, il marche partout. Oui statistiquement parlant, la probabilité qu’il fasse beau et chaud est plus grande en été. Cependant, à tout moment, il peut pleuvoir ou faire frais, y compris en plein mois de juillet ou août. Avec la météo, soit on a de la chance, soit on en n’a pas, ce n’est pas plus compliqué que cela. S’il ne pleut/gèle/neige qu’un jour par mois, mais que ce jour là tombe sur votre mariage, la mauvaise surprise est de taille.

C’est la Toussaint au mois de juillet !

La différence, elle se fait sur la manière dont on se prépare à la météo. Au printemps/été, on mise tout sur le beau temps. On n’ose pas imaginer que la météo puisse être mauvaise, donc on ne prévoit pas forcément les choses en conséquence. On s’achète un parapluie transparent à la limite. Mais on n’imagine pas qu’on puisse vraiment avoir besoin d’un abris, ou même, d’un pull ! Alors quand le froid ou la pluie s’invite au mariage, les réactions peuvent varier.

Il y a les mariés “guerriers de l’apocalypse” qui gardent le sourire alors que la foudre vient de s’abattre sur leur lieu de réception. (Août 2015 – voir l’histoire complète sur mon compte instagram).


Et puis il y a les mariés qui s’effondrent. Littéralement. Qui pensent que leur journée est gâchée parce qu’ils avaient misé sur une “belle journée d’été”. Pas une version “Toussaint”. Pas besoin d’illustrer ce paragraphe, on ne va pas remuer le couteau dans la plaie, hein.

Automne/Hiver is the new Printemps/Été

C’est pour cela que je veux vous parler aujourd’hui des mariages en automne ou en hiver. Ces mariés, en choisissant des dates hors saison, ne font pas de pari sur la météo. Ils partent d’emblée sur l’hypothèse que la météo sera pourrie. C’est une autre manière de voir les choses, et toute l’organisation de leur mariage découle de cela. Tout est pensé différemment, et adapté aux conditions. De ce fait, il ne peut pas y avoir de mauvaises surprises liées à la météo, il ne peut y en avoir que des bonnes !


Et si le beau temps est de la partie, un mariage hors saison offre des panoramas parfois exceptionnels.
En automne, de par les couleurs chaudes et magiques de la nature…

… ou en hiver, par l’atmosphère mystérieuse qui se dégage des paysages enneigés et ces lumières froides envoutantes.

Des avantages, et des inconvénients ?


Chers futurs mariés, laissez moi vous poser une question. Si pour organiser votre mariage printanier/estival, vous devez monter un barnum le jour J pour vous protéger de la pluie…. Ne pensez-vous pas qu’il est aussi possible de prendre le problème à l’inverse ? Qu’en se mariant hors saison, vous pourrez envisager de démonter la tente imposée d’office ? Si ça fonctionne dans un sens, ça fonctionne forcément dans l’autre. Un mariage de printemps-été qui prend en compte toutes les probabilités météo ne coûte pas plus cher en temps, en énergie ou en argent qu’un mariage d’automne-hiver. Au contraire même.

Certaines prestations bénéficient de tarifs hors-saison bien plus avantageux pour vous et vos invités (transports, logements…). Sans parler des contraintes de circulation ou de fréquentation ! Notez-bien que dans certaines zones, il y a des journées de mariage estivales où l’on passe presque plus de temps sur la route que pendant la cérémonie ou la réception…

Vous êtes sûrs de vouloir partir sur la version “15 août à Biarritz” ???


Le fait que l’on soit hors rush estival nous permet aussi à nous, prestataires, d’avoir un contact plus privilégié avec nos clients. On est plus disponibles, plus tranquilles. Et ça, c’est chouette pour vous comme pour nous.

La seule contrainte en tant que photographe pour des mariages automnaux et hivernaux, c’est que les journées soient plus courtes. Cela impose des contraintes lumineuses plus compliquées, mais ce n’est que de la logistique ! On cale les choses au mieux en lumière naturelle, et pour le reste, il y a les flashs !

Alors si le lieu de vos rêves n’a plus de dispo entre mai et septembre, ne paniquez pas. Demandez leur s’ils n’en ont pas en octobre, décembre ou mars…. Vous aurez peut être de jolies surprises 😉

En attendant, portez vous bien…. et restez chez vous !


Quelques inspirations pour un mariage en Automne / Hiver

UN PTIT MOT ?
C'EST ICI

FERMER